Lucie T.

Voyageuse dans l'âme chez assochange.org
Directrice d'une agence de voyage à Paris, j'ai décidé de créer un blog voyage pour partager mes découvertes touristiques à travers le monde.
Lucie T.

Les derniers articles par Lucie T. (tout voir)

L’écotourisme est à la mode

Concept né dans les années 1980, l’écotourisme priorise la découverte de la nature. Encore appelée tourisme vert, cette forme de tourisme incite à préserver l’environnement et les ressources naturelles. C’est pourquoi le concept devient populaire et attire de plus en plus d’adeptes soucieux de l’avenir de la planète.

Allez à la découverte de la nature

Pour mieux comprendre le concept, il faut rappeler la définition de la société internationale d’écotourisme (TIES). Selon l’organisme, c’est le fait de voyager de manière responsable dans des sites naturels. Il poursuit en précisant que les écotouristes doivent préserver l’environnement et le bien-être des populations locales. De cette définition, on retient alors 3 objectifs essentiels :

  • Découvrir des sites naturels ;
  • Préserver l’environnement ;
  • Préserver le bien-être des populations.
écotourisme Définition
écotourisme Définition

Il s’agit alors d’aller à la découverte de la nature, des zones naturelles peu fréquentées, peu perturbées. On admire le paysage, on ressent la douceur de la végétation et le doux parfum des fleurs. On découvre également la faune, sans perturber la tranquillité des animaux. L’écotourisme encourage à préserver l’environnement, à sauvegarder la biodiversité, à valoriser les espaces verts que l’on visite.

L’écotourisme est un excellent moyen de faire des rencontres dans des lieux insolites, loin de la civilisation. Le touriste va à la rencontre des populations locales, mais il doit veiller à ne pas leur créer des ennuis. Son seul but sera de s’imprégner de leur mode de vie, de comprendre leur culture. Il peut apprendre, discuter avec eux, partager leur expérience et enrichir sa connaissance.

Le tourisme vert offre également l’occasion de sortir du train-train quotidien, en redécouvrant la nature sauvage. Sur des terres lointaines, enclavées, vous partez en randonnée afin d’observer des espèces particulières ou rares. Vous pouvez également apprendre à parler aux animaux, partir à la pêche, ou vous nourrir uniquement de fruits durant votre séjour. Apprenez à faire un feu de bois avec des pierres, et dégustez vos repas en pleine nature ou à la belle étoile.

Un tourisme durable

L’écotourisme est un concept authentique qui s’engage face au défi des bouleversements climatiques. Le tourisme vert se veut une réponse durable (pas suffisamment efficace) contre le développement du tourisme de masse. Ce type de tourisme est peu respectueux de l’environnement :

  • Il provoque la dégradation de la biodiversité ;
  • Il perturbe le bien-être des populations.

Chaque touriste pense avoir le droit de visiter n’importe quelle région reculée du globe et agir comme bon lui semble. L’excitation et le goût de l’aventure sont alors les maîtres mots et les touristes oublient de réduire leur impact écologique. Le tourisme de masse menace les ressources naturelles telles que les eaux douces et les forêts, selon les organismes écologiques. Par exemple, entre 2009 et 2013, l’empreinte mondiale du secteur touristique est passée de 3,9 à 4,5 gigatonnes équivalent CO2. De plus, plusieurs espèces vivantes sont également menacées, car les visiteurs confondent nature et zoos à ciel ouvert.

Le but de l’écotourisme, c’est de minimiser l’impact sur l’environnement afin de préserver les ressources naturelles. Cette action implique obligatoirement une participation des touristes, ainsi que celle des populations locales. C’est ce qu’on appelle l’écoresponsabilité. Le touriste doit prendre conscience de son rôle dans la préservation des espaces verts.

Le tourisme vert peut également être un levier de développement économique. Il peut aider à lutter contre la pauvreté en privilégiant et en développant l’économie locale.

Au cœur de la nature, privilégiez les écohébergements

Pour réduire l’impact écologique, il est fortement conseillé de privilégier les écohébergements. Il en existe plusieurs :

  • Écogîte ou gîte rural ;
  • Ecocamping ;
  • Écoauberge ;
  • Écohôtel ;
  • Écovillage de vacances.

Ces hébergements touristiques sont garantis par des labels environnementaux. Mais, pour avoir la certification, ils doivent être respectueux de l’environnement et adopter des pratiques écologiques.

Ecotourisme France
Ecotourisme France

Écotourisme, quid des inconvénients ?

L’écotourisme présente de nombreux avantages pour la conservation de la nature. Pourtant, ce type de tourisme a aussi des inconvénients :

  • Il perturbe la biodiversité ;
  • Il épuise des ressources naturelles.

L’afflux massif des touristes dans les zones préservées perturbe la biodiversité. Même si ceux-ci tentent de minimiser les impacts négatifs de leur présence, leur nombre constitue un problème pour les populations locales. L’écotourisme priorise les transports non polluants. Mais, la réalité est que les visiteurs consomment assez d’énergie pour se rendre sur les sites.

Écotourisme, les acteurs principaux

La conservation de la nature est une préoccupation majeure pour de nombreux organismes comme :

  • La Société internationale d’écotourisme (TIES) ;
  • L’organisation mondiale du tourisme (OMT) ;
  • La Clef Verte ou Green Key.

Fondée en 1990, la Société Internationale d’Écotourisme est le réseau mondial de l’écotourisme.Elle regroupe 90 pays. Créée en 1970, l’OMT est une institution des Nations Unies. Quant à la clef verte, elle est un label international qui certifie les hébergements touristiques.

La Journée mondiale pour un Tourisme responsable est organisée le 2 juin de chaque année, depuis 2007. La Journée mondiale du tourisme est quant à elle organisée le 27 septembre de chaque année, depuis 1980.

Que retenir ? L’écotourisme est un concept qui met l’accent sur la préservation des sites naturels. Le tourisme vert est une solution contre l’épuisement des ressources naturelles. Il incite les touristes à prendre conscience de l’importance de la nature.